Côtes d’Armor

Du 28 au 30 mai, la:matrice participe au Startup Assembly

Posté par | Blog | Un commentaire


Pour la deuxième année consécutive, la:matrice participe au Startup Assembly et active le réseau d’entreprises et des initiatives innovantes du Pays de Saint-Brieuc. 

Qu’est-ce que le Startup Assembly ?

Chaque année, depuis 4 ans, Startup Assembly permet aux entrepreneurs innovants d’ouvrir gratuitement les portes de leur entreprise, pendant 3 jours. L’occasion pour le public de découvrir une entreprise innovante de l’intérieur, et d’aller au devant des opportunités. Et l’occasion pour l’entrepreneur et son équipe de partager leurs expériences, et leur métier.

Rendez-vous à Saint-Brieuc

Le jeudi 28 mai pour une journée de coworking dans les nouveaux locaux de la:matrice !
Le vendredi 29 mai, dès 11h30, pour un apéro/rencontre avec l’équipe à l’initiative de la Makerrr’s Race, ils vous montreront leurs superbes bolides à plusieurs roues !
Le vendredi 29 mai, dès 14h, DK Innovation vous ouvre ses portes pour rencontrer le fondateur, l’équipe, leurs outils et leur méthode !

3 jours durant lesquels l’innovation sera au rendez-vous ! 

D’autres événements bretons sont organisés, pour plus d’infos, c’est ici ! 🙂

Une journée à la:matrice

Posté par | Blog | Aucun commentaire

Tu te demandes ce qu’il se passe à la:matrice ? Ce lieu ouvert, au troisième étage du 21 boulevard Clémenceau de Saint-Brieuc, dédié au coworking, aux animations et aux expérimentations.
Tu dois régulièrement lire sur Twitter – si tu as un compte Twitter –  des #entenduàlamatrice ; ces petites expressions parfois sorties de leur contexte, mais qui ont fait rigoler tout le monde.

Voici quelques instants que l’on peut vivre à la:matrice, l’exemple du mardi 27 janvier est pas mal…

Le matin, le café est toujours chaud ! Et ça fait du bien de sentir cette bonne odeur après avoir monté les 3 étages à pied… (oui l’ascenseur est toujours en panne, mais plus pour longtemps !)
Comme j’arrive tôt, je peux m’installer où je veux ! Je choisis une place, je branche mon PC, je l’allume et la journée peut commencer.

Les coworkers arrivent petit à petit. On voit l’espace se remplir doucement… Certains viennent pour la journée, d’autres pour deux heures…
L’ambiance est studieuse, tout le monde travaille sur son projet, les yeux rivés sur l’écran, griffonnant sur un cahier, ou au téléphone avec un client.
De temps en temps, on discute avec ses voisins de table, on reprend un café, on descend faire une pause clope.

Parfois, au bout du couloir, un coworker partage ses connaissances. Par exemple, ce midi il y avait un atelier Prezi. D’autres personnes arrivent, elles ne coworkent pas, elles ont juste envie d’apprendre de nouvelles choses. On se rencontre, on discute. Et à l’autre bout du couloir, des gens continuent de travailler.
Quelques fois, des visiteurs viennent nous dire bonjour, souhaitent réserver une salle ou, viennent nous voir parce qu’elles recherchent un développeur, un graphiste, ou une autre compétence.
En ce moment, comme il fait froid et que nous avons de temps en temps des coupures de courant, nous fermons les portes. Et malgré cela, il y a de la vie à la:matrice ! On entend des portes s’ouvrir, on entend des rires, des pas dans le couloir.

Aujourd’hui, un coworker régulier est arrivé. Il n’y avait plus de bureau de libre « ho mais c’est de plus en plus rempli ici ! » a-t-il dit. Une personne lui a fait de la place et il a commencé à travailler.

Dans la journée, on voit des têtes bougées, le casque vissé sur les oreilles. Les coworkers écoutent souvent de la musique, ça permet de rester concentré !

En fin d’après-midi, la nuit commence à tomber, on allume les lumières. On continue de travailler. Et tout d’un coup, on entend « ha super ! » On comprend alors qu’un(e) coworker a réussi à faire ce qu’il (elle) voulait. Parfois aussi, on entend « ho merde… » Et on comprend qu’un truc a planté.
Si le (la) coworker a besoin d’un coup de main, on vient l’aider, lui apporter notre conseil ou notre soutien, tout simplement.

Il arrive aussi régulièrement qu’un coworker dise « ho venez voir, j’ai trouvé un truc super ! ». Alors on se lève tous, on et on va regarder cette trouvaille ! Et puis, on rigole, si on discute autour du sujet.
Ces petits instants nous permettent de penser à autre chose et de créer du lien avec les autres coworkers. Nous ne sommes pas simplement des gens qui travaillent dans une même pièce, nous devenons des collègues, nous formons une équipe.

En cette fin d’après-midi, nous sommes plusieurs à attendre le dernier atelier de la journée. Encore un moment où l’on va découvrir de nouvelles choses.

 

Pourquoi soutenir Kreizenn dafar ?

Posté par | Blog | Aucun commentaire

Kreizenn dafar, c’est l’association loi 1901 qui a créé la:matrice.
Kreizenn dafar, c’est un groupement de citoyens. Sa mission est de créer, d’accompagner et de soutenir des événements autour d’expérimentations techniques, et de diffuser de l’information sur les thèmes en relation avec Internet et le numérique.

Kreizenn dafar en 2014, c’était 42 adhérents et 100 membres actifs dont 40 personnes morales ! Allez, on fait mieux pour 2015 ?!

Kreizenn dafar, c’est des gens qui se démènent pour développer des actions innovantes sur Saint-Brieuc, pour faire bouger notre territoire !

Kreizenn dafar, c’est aussi :
– le plaisir qu’ont les entrepreneurs, télétravailleurs, étudiants et porteurs de projets à venir coworker très régulièrement à la:matrice
– le plaisir de nombre de personnes à venir participer à un atelier. « chouette, je vais savoir utiliser facebook et twitter pour mon activité professionnelle » (un exemple parmi tant d’autres)
– la joie, pour les participants, d’avoir vécu le premier hackathon des Côtes d’Armor et d’avoir développé des applications innovantes pour le territoire et ses habitants (et même ses touristes !)
– l’envie de plusieurs associations de profiter de nos compétences et de notre bonne humeur pour créer, ensemble, de nouveaux événements !
Sans compter toutes les rencontres, les échanges, les relations professionnelles qu’un lieu comme la:matrice a pu accélérer !
Mais nous ne pouvons pas vivre uniquement grâce aux financements publics !

Nous avons besoin de ton soutien pour continuer nos actions et te fournir encore et toujours nos services, tant pour le coworking que pour des ateliers d’initiation et de perfectionnement et l’organisation d’événements !

Si tu aimes le numérique, si tu te dis « Kreizenn dafar, j’aime ce qu’ils font ! » si tu veux soutenir un projet local innovant, imprime et remplis le bulletin PDF d’adhésions-2015.

Formulaire à imprimer ou à recopier sur papier libre et à retourner signé accompagné de votre règlement au siège de l’association.

Si vous êtes une personne morale désirant devenir partenaire niveau 1 ou 2, merci de nous contacter.

Si tu veux renouveler ton adhésion, tu peux aussi aller sur l’interface Pokoù !

Nous te remercions, par avance, pour ton soutien ! Sois assuré que nous en ferons bon usage, pour toi, ta famille, tes amis, les amis de tes amis, les amis de tes enfants, ton voisin, ta voisine… Bref, de toute façon tu viendras nous voir à la:matrice ! :)

Et si tu ne connais pas la:matrice, que tu veux en savoir plus, mais que tu n’oses pas encore venir vous dire bonjour, je te conseille de lire  ce témoignage rédigé par une coworker assidue.

formulaire adhesion kreizenn dafar

 

Bilan ! 3h pour redessiner notre territoire

Posté par | Blog | Aucun commentaire

20141024_182948Atelier participatif, dans le cadre du festival Banc Public

24 octobre 2014 / 18h -21h

Objectif : faire émerger des idées pour le territoire

26 participants

TEMPS 1 – ENJEUX

Par des petits groupes, chaque participant a présenté un enjeu qui lui semblait déterminant pour les Côtes d’Armor. Chaque groupe a ensuite partagé avec l’ensemble des participants les différents enjeux qui sont ressortis de ce premier temps de réflexion et de partage.

Tourisme*

  • Valorisation
  • Accès à la mer

Mobilités*

  • Restructuration de la circulation collective douce (train…)
  • La place du vélo

Energie

  • Autonomie énergétique durable

Vie associative et culturelle*

  • Plus d’événements
  • Réduction des subventions publiques,
  • Trop d’assos, concurrence entre assos
  • Manque de turnover dans les assos

Jeunesse*

  • Plus d’étudiants, de jeunes, de BAC+5
  • Meilleure offre de formation (ESR)
  • Vieillissement
  • Départ des jeunes

Développement économique Lire la suite