Elodie

Posté par | octobre 27, 2012 | Témoignages | Aucun commentaire

la:matrice : Parle-nous de toi, de ton métier.

Elodie Chatelais : À la fin de ma licence de Littérature et civilisation Anglo-Saxonne, j’ai postulé dans quelques agences de traduction, mais toutes m’ont répondu que je n’avais pas l’expérience nécessaire. J’ai donc décidé d’acquérir cette expérience par moi-même, et cela fait maintenant quatre ans que je suis traductrice  (de l’anglais vers le français) indépendante. Dans le domaine de la traduction, mieux vaut se spécialiser si l’on ne veut pas traduire des documents qui ne nous inspirent pas, ou qui ne correspondent pas à nos valeurs ; je me suis donc orientée petit à petit vers la traduction dans le domaine des sciences humaines, tout en traduisant de temps en temps des documents plus généraux.

la:matrice : Comment as-tu connu la:matrice ?

Elodie Chatelais : La première fois que j’ai entendu parler de la:matrice, c’était sur Twitter, où l’on (@oOBaN0o pour être précise) m’a appris que Ludovic Arnold (@NkL4) travaillait sur un projet d’espace de coworking, ce qui m’a tout de suite intéressée !

la:matrice :  Avais-tu déjà entendu parlé du principe du coworking ?

Elodie Chatelais : J’ai découvert le principe du coworking il y a quelques années via le site zevillage.net. Depuis l’an dernier (je dirais), de nouveaux espaces apparaissent régulièrement dans bon nombre de villes du monde entier – nous assistons donc à la naissance d’une alternative réelle au salariat ou à l’isolement du freelance, c’est enthousiasmant !

la:matrice : Qu’est-ce qui te plaît dans ce concept ?

Elodie Chatelais : La fin de ma réponse à la précédente question illustre plutôt bien ce qui me plaît dans le coworking, mais c’est un peu succinct, n’est-ce-pas. Hormis cela, ce que j’aime dans le coworking donc, ce sont les rencontres, les discussions, le partage, et aussi le fait que l’on puisse rencontrer un client sans avoir à l’accueillir chez soi en pyjama. Selon moi, le coworking est avant toute chose un puissant outil de réseautage, une extension physique des réseaux sociaux virtuels fréquentés par des personnes désireuses de changer d’environnement de travail, d’enfin rencontrer les freelances qu’elles côtoient régulièrement sur Internet (#oupas), et de monter des projets en commun autour des valeurs que l’on partage.

la:matrice : Comment envisages-tu le coworking et ton activité, qu’est -ce-que ça peut t’apporter professionnellement, personnellement, etc. ?

Elodie Chatelais : Cette question est un peu compliquée à mes yeux, car le coworking est une pratique trop récente pour que l’on puisse avoir du recul et évaluer son impact sur le long terme, mais je n’ai aucun doute sur le fait qu’il sera positif ! Selon moi, le coworking, c’est la rupture de l’isolement, un moment de convivialité durant lequel on peut faire connaissance, échanger, de s’entraider et de travailler. Je n’ai jamais travaillé en entreprise ou en agence de traduction, le coworking constitue donc un prétexte pour sortir de chez moi et voir du monde, et c’est une petite révolution dans ma vie, que ce soit d’un point professionnel ou personnel !

Elodie Chatelais – Traductrice indépendante

http://traduction.pokapok.net/

@ElodieChatelais



Nos partenaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués.